Antonin, créateur d'une entreprise pour le bien-être au travail

Antonin, c’est l’heureux créateur de LookUp, une entreprise engagée d’accessoires ergonomiques de bureau ! Depuis Saint-Jean-de-Luz, il met ses compétences au service de la santé au travail et de l’économie circulaire. Objectif ? Avoir un impact positif, de la conception du produit jusqu’à l’utilisateur.

Entre une séance de surf et un triathlon type IronMan, Antonin vient nous parler de son parcours, son déclic et nous donner ses précieux conseils !

L’article a été réalisé par Célia Poncelin, membre du Club des Pépites. Merci Célia ✨

Est-ce que tu peux nous présenter ton métier et ton entreprise ?

En 2020, j’ai fondé la société LookUp qui propose des solutions pour améliorer le bien-être et de la santé au travail en concevant des accessoires de bureau issus de l’économie circulaire.

La particularité de LookUp, c’est de sourcer des matières issues des rebuts de différentes industries : du cuir de maroquinerie, du bois issue de packaging, de tissus d’ameublement, … Nous réintégrons ensuite ces ressources premières dans nos produits, qui seront demain introduits sur le marché. On se charge également de trouver des industriels français pour les fabriquer localement.

Quant à moi, mes journées sont rythmées par le management des équipes, la gestion des projets, et aussi la relation avec les différentes parties prenantes de l’entreprise : fournisseurs, fabricants, prestataires et clients.

Pourquoi as-tu décidé de t’engager dans la transition écologique ? Quel a été le déclic ?

Originaire de Bretagne, et maintenant installé dans le Sud-Ouest, j’ai toujours pratiqué des sports outdoors. Lors de mes activités, c’était assez flagrant de voir les milieux naturels comme l’océan, les plages, la montagne subir la pollution humaine.

J’ai été bénévole dans l’association Water Family du Flocon à la Vague qui sensibilise sur l’eau invisible, c’est-à-dire l’eau utilisée pour fabriquer nos objets quotidiens. C’est là que j’ai compris que les entreprises pouvaient, dès la conception des produits, avoir un impact significatif sur l’environnement. D’où mon envie ensuite de lancer un projet visant à réduire l’impact environnemental des produits conçus tout en augmentant leur impact sociétal !

Quels sont les enjeux principaux de ton secteur ?

Réduire la quantité de déchets qu’émet l’industrie de l’ameublement et les industries en général pour les intégrer dans les produits du quotidien.

L’objectif finalement est de rendre concurrentiel les produits issus de l’économie circulaire face aux produits qui n’ont aucune traçabilité et aucune volonté de réduire leur impact environnemental.

Les entreprises (hors construction) ont produit en 2017, 63 millions de tonnes de déchets en France, soit plus de 900kg par habitants (Selon l’ADEME).

Tu utilises quelles compétences pour contribuer au développement positif de ta structure ?

À la suite de mes différents stages dans les domaines de la communication, du marketing et une alternance en tant que chargé d’affaires, j’ai pu développer différentes compétences qui me servent régulièrement aujourd’hui.

Également, j’ai dû acquérir des compétences entrepreneuriales pour pouvoir mener à bien le projet et continuer à faire grandir l’entreprise. Ça a commencé par la création de partenariats ou de manière générale en apprenant à fédérer autour du projet pour pouvoir être bien accompagné. J’ai aussi beaucoup appris sur moi en termes d’organisation personnelle et de rigueur. Enfin, ma formation commerciale en école de commerce m’aide aujourd’hui à prospecter pour trouver de nouveaux clients.

Dis-nous ton challenge professionnel pour cette année !

Nous avons recruté deux personnes récemment pour continuer à développer notre activité et rendre les produits conçus et fabriqués en France accessibles au plus grand nombre.

L’une s’occupe de la communication digitale pour faire connaître nos produits et notre marque. L’autre est en charge du développement commercial de LookUp pour vendre directement nos produits aux entreprises qui peuvent être intéressées.

Comment as-tu trouvé ton travail ?

J’ai travaillé à côté de mes études depuis l’âge de 16 ans et j’ai eu la chance de réaliser de nombreux stages dans des entreprises et des secteurs d’activités différents. J’ai réalisé ma dernière année d’étude en alternance en tant que commercial BtoB dans une entreprise de bureautique. Toutes ces expériences m’ont permis de voir ce que j’aimais et surtout ce que je n’aimais pas faire ! Et suite à mon expérience de bénévolat dans l’association « Water Family du Flocon à la Vague » qui m’a fait prendre conscience de l’importance de l’économie circulaire, j’ai décidé de créer ma propre structure.

Donc c’est super important de tester, tester et encore tester.

Le meilleur conseil qu’on ne t’ait jamais donné ?

Il y a une phrase que je me répète souvent : “Au pire, ça fonctionne”.

Il y aura toujours de l’apprentissage qui sortira de nos expériences et donc cette phrase désacralise la réussite. Nous vivons dans un monde incertain où l’échec est la norme, alors je le redis, au pire… ça fonctionne !

Une ressource à nous partager ?

J’aime beaucoup le livre “L’économie bleue 3.0” de Gunter Pauli, qui explique comment les espèces vivantes trouvent depuis des millénaires des astuces pour mieux s’adapter à leur environnement. La nature est une source d’inspiration trop souvent négligée et qui, si nous prenons le temps de l’observer, nous apporte énormément !

Envie de poser d’autres questions à Antonin sur son métier ? Écrivez-lui ici !

Derniers articles

En voir plus